«  sommaire    «  aide    «  mises à jour    liste  »    comparatifs  »    armement  »    images  »    photos  »    liens  »

Portland

CROISEUR LOURD Portland

CLASSE Portland - DESCRIPTION
type période mise en chantier commanditaire nation
croiseur lourd traité de Washington 17. 2. 1930 US Navy Etats Unis
ton. Washington ton. normal ton. maximal long. larg. t. d'eau équipage
10 258 - 12 755 186 20 6.4 807
unité entrée sortie motif
Indianapolis 15. 11. 1932 29. 7. 1945 coulé par un sous-marin
Portland 23. 2. 1933 12. 1959 rayé des listes
«  sommaire haut de page  »
CLASSE Portland - ARMEMENT
période nombre type cadence poids vélocité portée
- 3 x 3  =  9  (1350) 203 /55 - 203/55 Mk 9 3.5 /min 118 kg 853 m/s 29130 @41°
- 1941 4 x 1  =  4  (800) 127 /25 DCA - 127/25 Mk 10 17.5 /min 24 (3) kg 808 m/s 13259 @45°
1941 - 8 x 1  =  8  (1600) 127 /25 DCA - 127/25 Mk 10 17.5 /min 24 (3) kg 808 m/s 13259 @45°
1945 - 4 x 2 + 4 x 4  =  24 40 /56 DCA - 4 cm Bofors 120 /min 900 g 881 m/s 10180 - 6797 @90°
1945 - 12 x 1  =  12 20 /70 DCA - 2 cm Oerlikon 450 /min 123 g 844 m/s 4389 - 3048 @90°
- 1945 8 x 1  =  8 12.7 /90 DCA - 12.7 mm M2 800 /min 48 g 893 m/s 2400 - 1524 @80°
période nombre et position type calibre charge portée
- 1941 2 x 3 (bordée)  =  6 torpille 533 Mk 11 533 227 kg 5500@46 n
9150@34 n
13700@27 n
«  sommaire haut de page  »
CLASSE Portland - PROTECTION
citadelle ceinture magasin traverses pare-torpille pont magasin
57 + 19 146 + 19 - - 63 54
passerelle tourelle face toit barbette secondaire face toit
- 63 - 19 51 38 - -
Le blindage est réalisé en acier type Krupp.
«  sommaire haut de page  »
CLASSE Portland - PROPULSION
machines hélices puissance vitesse diamètre tactique
8 chaudière(s), mazout
4 turbine(s) directe(s)
107 000 ch 32.5 n  (max. : 32.9 n) -
combustible autonomie distance vitesse
2125 t. mazout
10000 nm 15 n
«  sommaire haut de page  »

«  sommaire    «  aide    «  mises à jour    liste  »    comparatifs  »    armement  »    images  »    photos  »    liens  »

Cette page a été générée en 51 millisecondes.

Un avis sur cette page ? Ecrivez-moi