«  sommaire    «  aide    «  mises à jour    liste  »    comparatifs  »    armement  »    images  »    photos  »    liens  »

LE.FANTASQUE : COMMENT CA MARCHE ?

Un mode d'emploi que j'espère détaillé de ma page et de ma base de données de navires.

La présentation suit l'architecture de cette page : liste des navires, classe de navire, comparatif, armement, images, photos. Vous pouvez comprendre seul le fonctionnement de la page de liens !

Une classe de navire représente une suite de bâtiments aux caractéristiques homogènes. Pour la plupart, elles sont constituées de navires jumeaux ou presque jumeaux. Si les caractéristiques fondamentales de certains navires le justifient, une seconde classe peut être crée. C'est le cas de toutes les classes ayant bénéficié d'une reconstruction.
Une classe peut ne comporter aucun navire. Celà signifie soit qu'aucune construction n'a été entamée, soit que les constructions ont été stoppées, soit que les navires ont été achevés sous une forme différente du projet initial (porte-avion, par exemple). L'objectif étant de jouer avec les navires existants, je ne rentre pas dans ces distinctions.
Les classes de navires sont triées selon plusieurs critères :
La marine à laquelle le navire appartient. Si le navire est transféré, je crée une nouvelle classe dans la nouvelle marine. Les marines sont :
  • MN - Marine Nationale (France)
  • RM - Regia Marina (Italie)
  • AH - Marine Austro-Hongroise (Autriche-Hongrie)
  • KM - Kriegsmarine (Allemagne)
  • NKM - Koninklijke Marine (Pays-Bas)
  • RN - Royal Navy (Grande Bretagne)
  • MIR - Marine Impériale Russe (Russie)
  • NK - Nihon Kaigun (Japon)
  • USN - US Navy (Etats Unis)
  • A - Armada Argentina (Argentine)
  • B - Marinha do Brasil (Brésil)
  • C - La Armada de Chile (Chili)
  • AE - Armada Española (Espagne)
  • I - Marine Imaginaire (Imaginaire)
  • SSN - SpringStyle Navy (WWW)
  • T - Marine de Tarrantry (Tarrantry)
La Marine Imaginaire comporte mes navires fictifs ; la Marine de Tarrantry les navires fictifs de Rick Robinson.
Le type de bâtiment dont il s'agit. J'ai opéré un reclassement pour certains navires. Les types de bâtiments sont :
  • PA - porte-avions
  • PAL - porte-avions léger
  • PAE - porte-avion d'escorte
  • CU - bâtiment de ligne
  • CB - croiseur de bataille
  • C - cuirassé
  • CC - croiseur cuirassé
  • CP - croiseur protégé
  • CA - croiseur lourd
  • CL - croiseur léger
  • CT - contre torpilleur
  • DD - destroyer
  • T - torpilleur
La plupart des cuirassés pré-Dreadnought sont classés cuirassés. Quelques modèles de transition sont classés comme bâtiments de ligne. Les croiseurs sont triés selon le traité de Londres, plus de 155 mm ou moins de 155 mm. Les contre-torpilleurs, destroyers et torpilleurs sont de types semblables. Les contre-torpilleurs sont de plus grosses unités, pouvant opérer seules ou conduire une flotille.
La période historique concernée. Les différentes périodes sont : La période Première Guerre Mondiale concerne les derniers bâtiments achevés avant les traités. La période suivante concerne les projets annulés du fait des traités.
«  sommaire haut de page  »
Le nom de la classe peut être accompagné d'un lien vers l'ancienne ou la nouvelle classe (en cas de reconstruction) .
Images : Le profil et le shéma sont particulièrement adaptés à la décoration d'une feuille de jeu.
Généralités : Les dates d'entrées et de sorties des classes correspondent à la mise en service, puis hors service, du navire. Certains navires ont continué leur carrière à l'étranger, ils sont dits transférés. Pour les classes nombreuses, on donne l'entrée en service de la première unité, de la dernière, et la dernière sortie de la classe. Les effectifs disponibles pour ces classes sont approximatifs.
Armement : Les pièces sont regroupées par calibre. Si possible, l'approvisionnement en obus est indiqué pour chaque calibre. Les torpilles sont traitées à part. Si l'armement a varié dans le temps, les dates de validité sont indiquées.
Aviation : La composition de l'aviation embarquée et les équipements spécifiques sont indiqués. Si possible, la composition détaillée à une date donnée est indiquée à titre d'exemple, avec le type précis des appareils.
Protection : Si la classe est protégée, un tableau regroupe les épaisseurs de blindage.
  • La ceinture (éventuellement inclinée) peut comporter une cloison externe et une cloison interne. Elle peut varier au niveau des magasins de munitions.
  • La transversale ferme la citadelle aux deux extrémités. (en réalité, les deux extrémités sont souvent d'épaisseurs différentes)
  • La cloison pare-torpille est la partie résistante du système pare-torpille, constitué de plusieurs compartiments vides ou emplis de combustible, alternés de façon savante de l'extérieur vers l'intérieur.
  • Le pont protégé peut être complété par un pont inférieur et un pont supérieur pare-bombe. Il peut varier au niveau des magasins de munitions.
  • La passerelle est le centre nerveux du navire, en général situé au niveau de la timonerie. Les parois et le toit peuvent être protégés.
  • Les tourelles d'artillerie principalepeuvent être protégées différemment sur leur face avant, leur flanc et leur toit. (en réalité, également sur leur arrière)
  • Les tourelles d'artillerie secondairepeuvent également être protégées.
  • D'autre parties du navire peuvent être protégées, en particulier les télémètres, l'appareil à gouverner, les hangars des porte-avions. Elles ne sont pas documentées sur cette page.
Propulsion : Le nombre de machines correspond au nombre de chambre de chauffe de tous les navires à vapeur (turbines, machines à triple expansions ...), ou au nombre de machines diesel pour les autres. La vitesse maximale est celle réalisée aux essais. Si possible, plusieurs configurations de l'autonomie sont indiquées.
«  sommaire haut de page  »
Les classes de navires sont triées par type, marine, période, puis par date de lancement. Le chiffre qui accompagne la classe est le nombre d'unités réalisées, ou d'unités disponibles si une date a été choisie.
Autonomie : La plus grande autonomie a été retenue.
Armement : Les lance-torpilles rechargeables sont signalés par une (*). Les pièces de DCA sont signalées par une (*). Le total de DCA est un indice proportionnel au poids total de tous les projectiles tirés en une minutes.
Protection : La ceinture est la somme des protections externes et de la ceinture. L'inclinaison éventuelle de la ceinture est également prise en compte. Le second chiffre éventuel concerne les magasins de munition. Le pont est la somme des protections supérieures et du pont principal. Le second chiffre éventuel concerne les magasins de munition.
Un blindage ancien (acier de qualité inférieure au type Krupp) est signalé par une couleur plus claire. Un blindage très ancien (fer, ou acier non traité) est signalé en italiques.
«  sommaire haut de page  »
Les pièces d'artillerie sont regroupées en trois groupes, par calibre, plus les pièces légères de DCA. Les torpilles sont classées à part. Les pièces de DCA sont indiquées.
Obus : Le nombre qui accompagne le poids de l'obus est la charge explosive.
Portée : Portée maximale et élévation maximale (sauf pour les pièces de DCA qui élèvent à 75 ou 90 degrés.
Elévation et rotation : Ce sont les taux maximum, indiqués en degré par seconde.
Classe : L'ensemble des classes de navires qui ont porté cette arme, à un moment ou à un autre. Pour les pièces légères, je considère un seul modèle de Bofor et d'Oerlikon, qui est donc utilisé par presque toutes les marines. En revanche les pièces importantes sont dupliquées pour chaque marine.
Torpilles : Les portées indiquées correspondent aux différents réglages possibles de la torpille.
«  sommaire haut de page  »
Les classes de navires sont triées par type, marine, période, puis par date de lancement.
«  sommaire haut de page  »
Les classes de navires sont triées par type, marine, période, puis par date de lancement.
«  sommaire haut de page  »

«  sommaire    «  aide    «  mises à jour    liste  »    comparatifs  »    armement  »    images  »    photos  »    liens  »

Cette page a été générée en 7 millisecondes.

Un avis sur cette page ? Ecrivez-moi